<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Santé quand tu nous tiens !!!

lundi 15 octobre 2007

Les lecteurs de ce blog, de plus en plus nombreux, savent que la Santé est au cœur de nos préoccupations.

Le 22 Mars nous écrivions : « SANTE : Le préalable absolu» et le 18 juillet nous commettions « BOUCLIER ou PARAPLUIE », c’est dire si nous précédons en ce domaine comme dans beaucoup d’autres les feux des projecteurs.

Les créateurs de notre collectif, et ceux qui nous rejoignent, sont Médecins, managers d’institutions sociales, spécialistes des ressources humaines, économistes, ils sont ni a droite, ni a gauche, mais convaincu d’une chose :

Si il est un domaine ou le capitalisme sauvage, et le calcul de boutiquier n’a pas sa place c’est en matière de santé.

Nous le redisons avec force, la Santé est le bien le plus noble de l’individu. Sans santé, toutes les autres activités humaines, sont interdites ou amoindries. Une nation moderne, qui se pose en exemple, doit mobiliser toute ses forces et ses ressources, pour que le plus grand nombre de citoyens accède à une santé, de qualité, harmonieusement répartie, à l’écart des luttes de classes.

Nous attendions le rapport BRIET/FRAGONARD , il est disponible.

Providentielle est une vigie. Nous ne nous laissons pas détourner par les gesticulations médiatiques, qui braquent les feux des projecteurs sur des thèmes différents chaque jour et alimentent les chroniques et gazettes.

Comme nous le pensons, et l’écrivons depuis des années, il n’y a pas à tergiverser.

Il faut faire un constat sans complaisance, tordre le cou à tous les mandarinats et corporatismes du monde médical, éradiquer l’influence des laboratoires, qui, par le biais d’une armée de visiteurs médicaux tiennent souvent la plume des prescriptions.

Le rapport BRIET/FRAGONARD, pointe le schéma d’un reste à charge (RAC) qui serait cantonné en fonction du revenu fiscal du citoyen patient.

C’est dans ce domaine sensible, le principe qui voudrait que chacun reçoit en qualité et en quantité de soins ce dont il a besoin, et cotise selon ses moyens. Cela nous va assez, mais il faut vraiment connaître tous les revenus, et la notion de revenu fiscal, reste à cet égard encore trop floue.

Dans le même temps et par expérience, nous pensons qu’il faut faire confiance aux professionnels de santé. Dans leur très grande majorité, ils restent animés par un vrai sacerdoce. Constatons simplement et très objectivement, que les revenus d’un généraliste, sont indignes en regard de son rôle et des contraintes qu’il supporte.

Admettons en décortiquant l’ONDAM (objectif national d’évolution des dépenses d’assurance maladie) comme nous l’avons fait, que le poids de toutes les gestions administratives mérite d’être examiné, sans complaisance pour le lobby syndical.

Nous pensons qu’il faut peser sur le comportement de « la demande » du citoyen patient, financeur, pour que l’offre soit réceptive.

Il reste que notre population vieillit, que les actes et techniques de santé coûtent de plus en plus, et qu’un pays comme la France ne peut laisser les plus démunis sur le bord du chemin.

Confions à la Haute Autorité de Santé (HAS), la mission de dire ce qu’est le socle de soins et prestations indispensables a tous, et accessibles facilement en tous points du territoire, et laissons, de côté, l’effet de mode ou le superflu.


Richard HASSELMANN

Crédit et copyright image
PANCHO
Sources et liens
SNMKR
Ministère de la santé
Premier Ministre

Libellés : , , ,

posted by Providentielle 2007, 10:50

8 Comments:

A vous lire ici et ailleurs, je crois avoir compris que les vraies mutuelles sont des groupements de personnes libres;Comment dés lors, dés l'instant ou leur activité n'est pas contraire a l'ordre public, peut-on les obliger a rembourser ou pas certains actes ou franchises?
Merci de nous éclairer.
commented by Anonymous Anonyme, 15 octobre 2007 à 14:08  
@Anonyme,
Excellente question, qui va me permettre de préciser.
Oui les vraies mutuelles, sont libres, et les meilleures d'entre elles ne doivent rien à personne, pour n'avoir jamais touché le moindre "centimes" de subventions.
Il reste que ces Mutuelles évoluent sur un marché "Administré", sujet aux foucades dites du "fait du prince".En l'espéce les franchises sont exemplaires.Elles sont instaurées sans la moindre concertation réelle et sérieuse, et les Mutuelles qui souhaiteraient les prendre en charge pour gommer ce nouveau facteur d'inégalité, seraient regardées comme mercantiles et donc passibles de taxes sur les assurances....+7%.CQFD.
commented by Anonymous HASSELMANN, 16 octobre 2007 à 17:04  
Vous êtes bien placé pour parler dépenses de santé.Votre équipe doit en faire un théme fort, car nous sommes las des plans succésifs qui nous ménent droit au gouffre.
commented by Anonymous HYPOCRATE, 16 octobre 2007 à 20:53  
@Hypocrate,
Tout a fait d'accord avec vous, dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres on bricole !
Vous cosntaterez que l'actualité vient à la rencontre de PROVIDENTIELLE. Depuis des années, nous pointons, Le cumul des mandats et la réforme de l'ETAT (c'est le Comité BALLADUR), la croissance et la dette (c'est le comité ATTALI), la cosncience de la terre, comme loi fondamentale (c'est le Grenelle de l'environnement) et l'ensemble a l'aune d'un nouveau référentiel de valeurs, ethiques et solidaires. En creux cela impacte les moeurs de l'UIMM, les "INITIES EADS", et la tentative de dépénalisation du droit des affaires.
Pour revenir a la santé, le poids des lobbies, des corporatismes de tous poils, empêchent de poser les bonnes questions: Un tarif opposable, a dire de conférence de consensus, pour chaque acte et préstation, et une totale remise à plat de la nomenclature, table de la loi de prise en charge par la sécurité sociale.
commented by Anonymous HASSELMANN, 17 octobre 2007 à 13:40  
Mr HASSELMANN,
Mon épouse et moi-même habitons les YVELINES et nous vous avons entendu sur TV FIL 78.
C'est bien d'être cohérent entre ce que vous écrivez et ce que vous dites aux médias.
Nous regrettons quand même que vous n'ayez pas une tribune plus vaste.
commented by Anonymous Anonyme, 24 octobre 2007 à 17:17  
Je connais depuis longtemps l'auteur du billet.Il dénonce sans relache l'étau qui se ressére, en matière de sante et de prévoyance autour des mutuelles santé.Il y a une volonté non équivoque de livrer ce secteur à la concurrence sauvage, avec la complicité coupable de beaucoup de monde!
commented by Anonymous Le Mutualiste, 27 octobre 2007 à 12:32  
@ Le mutualiste,

Vos propos n'engagent que vous. Et accuser sans autre forme de procès ne fait pas partie de nos habitude contrairement à la teneur de votre intervention.

M. HASSELMANN n'utilisant aucun pseudonyme, nous vous engageons à en faire de même si vous souhaitez engager un débat avec lui

Cordialement
commented by Anonymous Le Webmaster, 28 octobre 2007 à 19:02  
@Webmaster,
Je passe de manière régulière sur ce blog car les billets sont d'une rare qualité.
Ce n'est pas Mr HASSELMANN que je visais, car je connais son analyse.
Mon propos avait pour cible, tous ceux qui nouent, en matière de santé, des alliances contre nature, sous le couvert confortable du nom de Mutuelles.
Permettez moi de garder mon anonymat car ce milieu n'est pas aussi solidaire qu'il le dit!!
commented by Anonymous Le MUTUALISTE, 31 octobre 2007 à 11:16  

Add a comment