<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Pour qui voter au second tour ?

vendredi 4 mai 2007

Je me suis engagé depuis 5 ans aux côtés de Christian Blanc dans le mouvement Energies Démocrates pour défendre l'idée que des réformes structurelles profondes doivent être réalisées simultanément dans 3 domaines pour redresser notre pays, financer notre modèle social et permettre à la France de jouer son rôle en Europe et dans le monde, eu égards aux enjeux humains et environnementaux de la planète :

1/ des réformes économiques visant à relancer par nous-mêmes une croissance forte et durable dans le contexte actuel de l'économie de la connaissance ;


2/ des réformes démocratiques visant à retrouver une relation de confiance entre les citoyens et les représentants politiques qu'ils élisent, à travers le renouvellement de la classe politique et un fonctionnement assaini de nos institutions ;


3/ des réformes administratives visant à nous libérer du poids de nos administrations et du poids de la dette publique.
Lequel des deux candidats sera le plus apte à mener ces réformes ?

Sa volonté très forte d'aboutir et son charisme constituent pour Nicolas Sarkozy de grands atouts. Toutefois, il semble lui manquer la capacité à rassembler, et surtout à nouer avec les Français une relation de confiance et d'authenticité.

En effet, que ce sentiment soit justifié ou non, beaucoup de Français voient en lui le « pur produit » d'un « système » dont ils ne veulent plus, et il existe à son égard un phénomène de doute et de suspicion, voire de rejet.
Or, comment emmener les Français sur des réformes difficiles, si ambitieuses et nécessaires soient-elles, dans un climat de méfiance ?

Par ailleurs, bien qu'il affirme vouloir mettre en place une « démocratie irréprochable », tant que des personnes de son parti politique continueront à rechercher l'exercice du pouvoir après en avoir été momentanément écartées par la Justice, je pense que se pose dans ce domaine un grand problème d'exemplarité et de crédibilité.

Les réformes proposées par Ségolène Royal devraient, au contraire, être mises en oeuvre assez naturellement, sans opposition particulière et même avec enthousiasme : non seulement parce que l'ensemble des citoyens, toutes tendances confondues, sont largement demandeurs des réformes démocratiques qu'elle propose, mais aussi et surtout parce que son approche consiste à consulter et associer le plus possible les citoyens aux choix politiques à prendre sur un certain nombre de sujets majeurs (les retraites, l'environnement,...).

Enfin, elle a pris des positions très claires en faveur de l'autonomie des universités et du développement des clusters. Je suis aujourd'hui convaincu qu'elle a la volonté de mener les réformes économiques et budgétaires qui nous semblent nécessaires, et que, grâce à un paysage politique désormais recomposé (émergence d'une force de centre, implosion du PS), elle en aura les moyens...!


Enfin, outre l'analyse des projets et des méthodes, je pense que le choix d'un futur(e) Président(e) de la République se fait aussi sur des valeurs. Ceci est très personnel : chacun, par son histoire, son parcours, sa religion, sa vision du monde, a son propre référentiel de valeurs. Pour ma part, je ne peux en faire abstraction.

Or, les déclarations récentes de Nicolas Sarkozy, avec la volonté, affichée d'ailleurs, de conquérir les électeurs d'extrême droite, m'ont profondément choqué. Je fais partie de ceux qui pensent que la fin ne justifie pas les moyens... Nul ne peut, à mon sens, détenir la Vérité absolue. Parce que nous ne sommes que des hommes et des femmes, chacun d'entre nous peut, qui que nous soyons, se tromper.


J'ai le sentiment qu'avec Ségolène Royal, la révolution démocratique citoyenne est en marche, et je souhaite y participer. Je peux bien sûr me tromper. Face à ces doutes et incertitudes que nous avons tous, je décide de faire peser mon choix sur mes valeurs.

Je décide de voter pour Ségolène Royal au second tour.


Lionel Lacassagne,
Responsable Energies Démocrates Grenoble

Libellés : , , , , ,

posted by Providentielle 2007, 10:41

4 Comments:

Votre décision et votre courage permettent de penser que la démocratie ne s'arrêtera pas au soir du 6 mai.

Chapeau Monsieur
commented by Anonymous Olivier, 4 mai 2007 à 11:29  
Merci pour cette remarquable prise de position qui résume bien le cœur du problème et ouvre la porte à l'espoir de faire un jour de la politique autrement.

Pour ma part je n’apporterai pas ma voix à SR, mais je trouve cette position particulièrement respectable.

Pour ma part, je souhaite, en votant blanc, manifester avec sérénité mon désaccord avec la logique des partis dont il faudra bien finir par sortir, les deux maux entre lesquels il faut choisir se valant à mon sens.

Il est donc très important de cultiver ce qui permettra aux cioyens raisonnables de réfléchir au delà du bulletin qu'ils déposeront dimanche.
commented by Anonymous Jean-Louis VIRAT, 4 mai 2007 à 12:54  
Puisse ce billet convaincre si besoin est, de l'axe et de la conviction qui animent PROVIDENTIELLE 2007.
Ce BLOG est largement visité, même si beaucoup répugnent a y laisser un commentaire (effet google!).C'est la raison pour la quelle je l'utilise pour tenir informé ceux qui nous lisent, de l'avançée de nos réflexions et actions.Nous allons être en capacité, trés prochainement de répondre a l'attente qui transparaît ici et aux demandes plus discrétes.Un mouvement éthique, solidaire est à bâtir.Un mouvement affinitaire et de sens, lieu de rencontre de gens de convictions, qui auront signer effectivement une charte déontologique, de nature a prévenir les trahisons et les changements de vestes.L'élu, et notamment le député, est un TIERS DE CONFIANCE, un réceptâcle au quel le citoyen confie son vote.Si ce tiers de confiance est tenu par des aspects mercantiles, ou embrigadé dans des contraintes de vote partisan, il ne mérite plus cette confiance.Ce sera le sens de notre action préalable, assortie d'une recherche des expertises vraies et probantes.
commented by Anonymous Hasselmann, 4 mai 2007 à 17:13  
Au delà de la sphère de l'Ami Public à laquelle j'ai appartenu, je crois que nous serons nombreux à ne pas confier le sort de notre pays à Mr Sarkozy. Je crois aussi que les adeptes du vote blanc seront beaucoup plus nombreux que lors des précédentes consultations électorales.
Ce message de non confiance adressé au vainqueur sera-t-il écouté et compris à la fois par les responsables politiques et ... les journalistes ? À quand un vote blanc clairement identifié par nos élites ?
commented by Anonymous Anonyme, 4 mai 2007 à 18:02  

Add a comment