<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Mandat quand tu nous tiens

jeudi 3 mai 2007

Hervé Morin l'a déclaré : "il votera Sarkozy". Comme du reste, semble t-il, les trois-quarts des députés sortant UDF.

Après une assez remarquable campagne pendant laquelle, le candidat de l'UDF a mis en avant des aspirations de changement importants pour l'avenir de la démocratie française, cette prise de position de l'un de ses plus proches n'est pas très glorieuse.

On ne peut reprocher à personne de voter pour l'humble et dévoué Sarkozy. Chacun, nous l'avons assez écrit ici est libre de ses choix. Mais le faire savoir par voie de presse, vous avouerez que cela fleure bon ... "l'odeur de soupe"

On comprend bien la manoeuvre : Il s'agit pour chacun des sus-dits d'assurer, dans toutes les circonstances, leur propre réélection.

François Bayrou peut, sans risque, se donner l'image de l'ouverture ("je parle avec ROYAL") et de neutralité ("je ne prends pas parti"). Pendant que ses plus proches lieutenants (dont on n'imagine pas qu'ils aient pu prendre une telle décision sans son accord) "assurent", en volant au secours de la victoire présumée.

Que se passerait-il en effet pour les esprits indépendants (il en existe encore) si, Sarkozy élu, la machine UMP se mettait en tête de faire barrage à tous ceux qui ne l'auraient pas soutenu ?

Dans l'hypothèse Royal, le risque est évidemment moindre !... Vous avez dit manoeuvre ?

Voici en tout cas un nouvel exemple de la perversité de ce système où l'intérêt électoral prime sur l'intérêt général et lamine le courage. Avec la limitation du nombre des mandats (successifs ou simultanés), une bonne partie des intéressés (dans tous les sens du terme) n'auraient pas eu à se poser la question : ils auraient dû céder la place.


Jacques Bellier

Libellés : , , , ,

posted by Providentielle 2007, 18:40

5 Comments:

PARIS (AFP) - Au lendemain du débat entre les finalistes de la présidentielle, François Bayrou, dont les 6,8 millions d'électeurs sont une des clés du second tour, a confirmé jeudi qu'il ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy le 6 mai.

Contrairement à la majorité des députés UDF, qui ont apporté leur soutien au candidat UMP, le leader centriste a confié au journal Le Monde: "je ne voterai pas pour Sarkozy".

M. Bayrou, qui n'a pas précisé s'il voterait blanc ou Ségolène Royal, ou s'abstiendrait, ne devrait pas en dire davantage, selon son entourage. Cela n'a pas empêché la candidate socialiste de se réjouir de ses propos, en estimant que "chacun a compris ce qu'il voulait dire".
commented by Anonymous Marc L, 3 mai 2007 à 19:01  
Vous êtes là au coeur du problème. Au point où nous en sommes rendus avec ce personnel politique particulièrement intéressé, autant aller jusqu'au fond. Que les Morin, Santini et les autres continuent. Votre groupe se trouvera conforté dans son action.
Que va faire Bayrou? Va-t-il avoir le courage de bien laisser tous ces intéressés l'abandonner? Il le faut pour que des femmes et hommes nouveaux émergent dans les années qui viennent.
A suivre.
commented by Anonymous Anonyme, 3 mai 2007 à 19:51  
Je crois que de la part de F.Bayrou,c'est le summum de la traitrise que de dire "je ne voterai pas Sarkozy "

Nous sommes là en pleine joute politicienne .F.Bayrou et son groupe ,à 2 exceptions près ,ont toujours voté avec l'UMP .Comment voulez vous que les électeurs de ses députés s'y retrouvent ?

J'estime que les députés qui suivent Sarkozy tout en ne reniant pas l'UDF font preuve d'honeteté vis à vis de leurs électeurs .

En effet ,dans une élection à 2 candidats ,quand on ne prend pas position pour l'un ,et de quelle façon biaisée ,on favorise ouvertement l'autre et les électeurs UDF ne sont pas socialistes .

Je me réjouis que ,à ce jour ,21 députés sur 29 rejoignent N.S et je me réjouis surtout que le sénateur J.Arthuis dont je regrettais qu'il n'ait pas rejoint N.S ,l'ait fait hier .

Vous ne pouvez pas affirmer sans les diffamer que tous ces gens pour lesquels vous avez voté sont cupides et craignent seulement pour leurs indemnités .D'ailleurs ,depuis la mesure somptuaire de J.L.Debré ,ils ne risquent plus grand chose .

Minerve .
commented by Anonymous Anonyme, 3 mai 2007 à 23:51  
A Marie,
Et bien si, je n'hésite pas à penser que tous ces "grands personnages" vont à la soupe. D'ailleurs, à leur age, que peuvent-ils faire d'autre après avoir si longtemps sillonné les palais dorés de la République ?
Que les électeurs que je respecte aient pu en masse se rattacher à l'un des deux camps m'attriste et ne me convainc pas. On ne peut pas à la fois passer son temps à critiquer nos institutions et, le moment venu, décider de prendre les mêmes et continuer comme si de rien était.
Les choses finiront par changer.
Mais elles ont la vie dure et il n'y a rien de surprenant à ces soubresauts qui caractérisent si bien notre Pays qui ne devient grand qu'une fois dans le trou.
Alors viendra le moment où nous pourrons enfin changer nos moeurs politiques si déplorables qui nous conduisent à l'immobilisme, au moins.
Voilà pourquoi, inlassablement, nous n'en resterons pas là.
commented by Anonymous Jean-Louis VIRAT, 4 mai 2007 à 07:24  
A MARIE MINERVE,
Pour ce qui me concerne, je n'ai aucune animosité, ni dette vis à vis de qui que ce soit.
nous nous bornons ici à dire que ce qui se passe, illustre en "direct live" ce pourquoi avec C BLANC, nous avions pensé que la réforme du cumul des mandats, la mise en place d'un statut de l'élu, étaient des préalables indispensables a toute ambition de réforme de l'ETAT, et de relance de l'économie par les libertés crées et les économies d'echelle engendrées.Une proposition de loi organique à même été déposée en ce sens!!!
Las, il y a éffectivement loin de la coupe aux lévres, et tout ce beau monde ne pouvait pas se résoudre a descendre de l'assiétte au beurre des indemnités et vantages électifs.Ils(nos élus) ne sont pas responsables, c'est nous (les électeurs citoyens du Y A QU'A,Faut qu'On), qui n'avons pas compris, que nous devions reprendre la main, en expliquant que ceux qui brigueront un mandat, n'y feront plus carrière, et qu'on les protégéra à la sortie pour le temps de vie qu'ils auront consacré au collectif.Merci, par ailleurs, à R COUDRIER, pour son commentaire, sur l'article précedent, nous allons répondre, pratiquement a sa légitime attente dans les jours qui viennent.
commented by Anonymous Hasselmann, 4 mai 2007 à 08:59  

Add a comment