<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Grèves GRAVES !!!

lundi 12 novembre 2007

La semaine qui s’ouvre va être marquée par ce que l’on baptise pudiquement des mouvements sociaux. Providentielle depuis bientôt une année est sans ambiguïté, sur les vrais enjeux de notre pays.

Ses animateurs, fondateurs, depuis plus longtemps ont porté des convictions pour permettre au pays de revenir dans le peloton de tête des nations qui comptent. Le visiteur, internaute aura compris à la lecture de nos billets l’idée que l’on se fait de la politique menée, et plus encore de ceux que le pays s’est donné pour la mener.

La gesticulation, la manipulation de l’affectif, la mise en scène, les connivences de toutes sortes, ne peuvent masquer bien longtemps, la vacuité de la réflexion. Nous sommes entrés dans une forme d’escroquerie intellectuelle, qui utilise le mot comme "miroir aux alouettes"

Il demeure, que les grèves annoncées, sur le fondement majeur de la remise a plat des régimes spéciaux de retraite, témoignent d’une forme d’autisme des citoyens concernés. Plus grave, qu’il se trouve des mouvements politiques et syndicaux pour soutenir, contre le simple bon sens ce type de réaction corporatiste, est particulièrement inquiétant.

C’est le signe d’une sclérose évidente, du politique et du syndicalisme à la française. Cette situation se nourrit des fruits standardisés d’une démocratie confisquée, prisonnière d’un personnel élu, uniquement préoccupé des mandats vivriers, cumulés et conservés.

A cet égard, la préparation des prochaines municipales est instructive. Loin de penser à rajeunir, a diversifier, ou a se décharger de mandats empilés, les mêmes, directement, ou par famille interposée, annoncent ici ou là, des ambitions de candidatures.

Cette recherche éperdue de rentes de situation, incite peu le citoyen a penser que le mandat politique c’est « L’enfer au service des autres », mais il y a plus grave. Comment espérer, que les bénéficiaires de régimes spéciaux abdiquent, quand il constate l’existence de ces statuts « politiques » spéciaux. Au rang du référentiel de valeurs que nous entendons promouvoir, figure l’exemplarité.

Cela commence par cette élémentaire déontologie de comportement.

A cet égard, le Président de la République, chantre de la rupture, a pointé les séquelles néfastes de Mai 68. Il serait prudent de penser que l’histoire, si elle ne se répète pas, repasse souvent les plats. La conjonction entre une contestation étudiante largement manipulée à propos des universités, et des mouvements salariaux corporatistes, doit remettre en mémoire un schéma connu.

Renault n’est plus la régie Renault, mais la SNCF ou la RATP sont de beaux équivalents. Face à cette réalité, l’ennui et le danger résident dans un personnel politique identique, 40 ans plus tard. Identique dans ces clivages surannés, identique dans son mode de fonctionnement, identique dans son absence d’ouverture et de représentativité, identique enfin quant au seul moteur qui le guide : "Rester dans l'assiette au beurre !"


En cela les grèves sont graves et risquent de laisser la France sur la GREVE ou plus prosaïquement ... sur le sable !


Richard HASSELMANN


Crédit et copyright image
Jacques ROUXEL

Libellés : , ,

posted by Providentielle 2007, 11:50

3 Comments:

Votre analyse est pertinente, mais vous prêchez dans le désert.
Votre blog est l'un de ceux ou l'on trouve de la matière, mais il reste "snobé" par les médias et les relais.
comment comptez vous émerger?
commented by Anonymous LAXISTE, 13 novembre 2007 à 18:39  
Votre billet qui précéde celui de Monsieur LACASSAGNE, montre que c'est votre théme favori.Vous avez fini par me convaincre, c'est vraiment la fin de la classe politique professionnel et népotique qui est la première citadelle a faite tomber.
Je vais vous rejoindre et je pense qu'avec moi il y a beaucoup de monde qui va suivre;
A trés bientôt;
commented by Anonymous Anonyme, 16 novembre 2007 à 21:06  
@LAXISTE et ANONYME.
Merci a l'un et l'autre.
En ce qui concerne l'audience de notre BLOG elle est ce qu'elle est.
Cela étant nous ne nous méprenons pas. Le WEB est un instrument parmi d'autres et ce serait une rreur fondamentale que de croire qu'il suffit. A cet égard je renvois le visiteur a ENJEUX LES ECHOS N°240 de ce mois de novembre.Cela permet de bien situer les limutes de la blogosphére, encombrée de blogs, qui n'ont rien à y faire.
Au niveau de la réforme des institutions, nous attendons beaucoup de l'adhésion du plus grand nombre aux actions que nous allons initiés. là encore je renvois le lecteur a l'excellent ouvrage de Marion PAOLETTI:"DECENTRALISER D'ACCORD,DEMOCRATISER D'ABORD" édition LA DECOUVERTE.Tout est dit, l'auteur parle d'une corporation d'élus cumulants!!
Posez vous la question, comment et pourquoi ,de plus en plus de citoyens et analystes partagent notre crédo.Probablement parceque depuis de longues années nous sommes dans le vrai!
commented by Anonymous HASSELMANN, 18 novembre 2007 à 12:56  

Add a comment