<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Et si nous parlions « planification »

mardi 20 mars 2007

Les visiteurs de cet espace, ont compris que notre réflexion ne s’arrête pas à la MERE des REFORMES.

L’une des premières et très ardente obligation consiste en une réforme de l’Etat, pour le redéployer sur des missions régaliennes légitimes et donc incontestables.


Cela va ouvrir la voie à des économies d’échelles, mais surtout permettre au citoyen une meilleure lisibilité de l’action publique.


Il faut donc fixer cet objectif collectif à atteindre, par le biais d’un vrai « projet d’entreprise », celui de l’entreprise France.

Chacun connaît la mécanique et le dispositif d’un projet d’entreprise. Un constat, un ou des objectifs, une chronologie de mise en œuvre, et les moyens humains, matériels et financiers a mobilisé.


Dans ce schéma l’état est chef de projet, pour le compte du donneur d’ordre le citoyen.
Ce chef de projet gagnerait à se doter d’un bras exécutif puissant : Un grand Ministère du PLAN.

Ce plan qui fixera des axes stratégiques, pour des filières industrielles, agricoles ou sociétales, dans des segments que nous aurons pointés comme porteurs d’avenir, car nous y disposons d’atouts.


C’est le cas de l’agraire, mais également du spatial, du nucléaire, des NTIC (Nouvelles technologies d’information et de communication), de la pharmacologie ou simplement de la R&D fondamentale ou appliquée.


Sur ces bases, nous constituons, animés par le Plan des pools d’intervenants (industriels, facultés, Associations) et chaque chantier se voit désigner un chef de file, qui devrait être un industriel.


Compte tenu de l’émergence du Net et des BLOGS et de cette frénésie participative, ce ministère du PLAN, gagnerait à appliquer la technique du
knowledge-management , en ouvrant une boîte a idée nationale.

Ce réceptacle, géré par un tiers de confiance, garantirait la paternité des idées, permettrait de les enrichir, de les chiffrer et de les tester, en agrégeant différentes expertises.


Richard HASSELMANN


Remerciements
WIKIPEDIA

Libellés : , , , ,

posted by Providentielle 2007, 17:31

1 Comments:

Sur le principe, il y aune grande majorité des français qui approuvent. On ne peut qu'encourager un esprit d'union, tel que vous en faites ici la promotion, être décliné par des acteurs de gauche, du centre et de la droite. Une conjonction de valeurs qui place l'humain au coeur de ces projets et de savoirs-faire, comme l'a dit Jean-Louis, je crois, dont l'efficacité est prouvée dans la gestion de nombreuses entreprises privée. Pourquoi cette conjonction ne serait-elle pas possible?
L'idée d'un "plan" mérite donc une attention particulière.
commented by Anonymous Anonyme, 20 mars 2007 à 20:18  

Add a comment