<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Bonne rentrée !!!

lundi 27 août 2007

Formule de style, ou façon de parler, après un été « pourri» au plan climatique et «blet » au plan économique.

C’est ce second aspect, qui m’amène à ouvrir la saison 2007/2008, qui sera celle des municipales, et le temps des comptes.

Providentielle, a fait campagne d’information en 2007, avant la présidentielle, sur des thèmes forts, cumul des mandats, réforme de l’Etat, équilibre « a minima » du budget pour juguler la dette.

Depuis l’élection, en respectant le choix majoritaire des français, nous nous sommes attachés à dénoncer, le "BARNUM" organisé en pointant les incohérences flagrantes, des promesses, du programme, en regard des réalités économiques et des indicateurs disponibles.

Le Conseil Constitutionnel a rayé d’un trait de plume, l’une des promesses électorales du candidat élu, sur les interêts d’emprunt immobilier. Effectivement comme le soulignait récemment un membre de Providentielle, cela arrange bien « in fine », car c’est ce vilain Conseil qui porte le chapeau.

Sauf pour les 3 millions d’électeurs concernés, qui ont peut être voté par intérêt personnel. Il y a des choses plus graves.

Je veux parler de la croissance du pays.

Nous avons dit dés le soir de l’élection, qu’il fallait prendre date et que nous entendions nous poser, en vigie pour l’avenir.

Au premier « temps de passage », comme on dit quand on fait de la course a pied (sport à ne pas confondre avec le jogging), nous ne sommes pas dans l’épure.

Tout le montage table sur une croissance de l’ordre de 2,3%, tirée par les cadeaux a destination de la demande (détaxation heures supplémentaires, exonérations, droits de succession, bouclier fiscal, etc...).

Nous avons dit et redit que le pari est risqué. On se prive de recettes et dans le même temps on ne va pas au bout des gains de productivité (vous aviez entendu 1 fonctionnaire sur 2, il fallait lire 1 sur 3 et encore…).

A l’heure actuelle, nous avons une croissance de l’ordre de 1,3%, compte tenu des 0,3% du second trimestre. Il reste quelques tours pour que "l’ATHLÈTE France" tienne les promesses de son entraîneur.

Cela est quasi impossible, car les conditions sont mauvaises. L’Allemagne qui mène le peloton et aspire les suivants, s’essouffle et rentre dans le rang. Le climat (le vrai) influe sur le moral des ménages. Les vrais gains de productivité passent par l’utilisation de salariés « flexibles », nous sommes loin du compte.

Nous ne dépasserons pas 2% en 2007 .Dés lors même avec des rentrées fiscales à niveau, nous continuons à creuser la dette et accentuons le différentiel avec nos principaux partenaires de la zone Euro.

Je sais c’est technique, mais ce qui importe c’est de retenir des données simples et annoncées.

Le candidat élu, son premier Ministre, sa Ministre de l’Economie et celui des Comptes campent sur 2,3% de croissance et un déficit de l’ordre de 2,4%.

Dont acte, nous penchons plus pour 1,8% de croissance mais surtout pour un déficit qui devrait friser les 2,9% !

La vigilance est une fois de plus de mise


Richard HASSELMANN

Sources
Conseil constitutionnel

Libellés : , , ,

posted by Providentielle 2007, 10:32

0 Comments:

Add a comment