<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Fondements

lundi 11 juin 2007

Au soir des résultats d’un premier tour de législatives convenues, et vouées à accentuer la tendance majoritaire parlons d’avenir !

Ceux et celles qui me font l’amitié de me lire, de m’entendre et de m’écrire savent combien, avec d’autres nous nous efforçons de garder, mesure, lucidité et objectivité.

Relevons néanmoins une abstention importante qui témoigne de la sortie du périmètre démocratique de nombreux citoyens, et une dilution du MoDem de F BAYROU, qui prouve que les supporters de la présidentielle étaient avant tout de sensibilité libérale

Même si le choix du mot n’est jamais totalement neutre, nous pouvons écrire :

Que le cumul des mandats a encore de beaux jours devant lui, et que notre forme de démocratie électorale est un frein à la réactivité du pays.

Une nouvelle fois, plus de 80% des parlementaires élus le 17 juin au soir seront porteurs d’autres mandats !

Pourquoi la France pense avoir raison contre l’EUROPE entière ?

Deux chiffres et une mesure :

Seuls 10% des élus du BUNDESTAG portent un second mandat, et 13% au Royaume-Uni.

Comme nous sommes persuadés que l’indemnité cumulée prend le pas sur la conviction, exigeons que l’ « ELU FANTOME » car cumulard soit privé de ses indemnités et poursuivi en justice pour « ENGAGEMENT MENSONGER »

Ce sera notre premier grand chantier.

Que l’Economie Sociale et Solidaire (E.S.S.) qui fonde notre vision reste trop ignorée.

Comme l’a évoqué dans un message sur ce blog l’un de nos visiteurs, la connotation gauchiste de ce secteur n’est sans doute pas étrangère à ce constat.

A nous de montrer que l’E.S.S. n’est ni de droite, ni de gauche, elle EST !!

Elle EST, à notre sens la forme la plus consensuelle et acceptable pour les jeunes.

Cette forme alternative de l’entreprise, nous l’avons vérifié, répond aux valeurs et aspirations des générations qui montent.

Le profit pour le profit n’est plus le moteur premier, il laisse place à l’intérêt porté vers une action collective guidé par du sens et de l’affinitaire. Cette action sera d’autant plus crédible, qu’elle sera respectueuse du travail investit, du mérite reconnu et mesuré et d’une rémunération juste et transparente du capital investi.

C’est en cela, que la Gauche crispée qui est la nôtre est durablement hors jeu. Elle n’a pas compris, ou voulu comprendre, prisonnière de ses dogmes et cannibalisée par des arrivistes de tous bords que ce n’est pas avec de l’emploi public qu’on relance un pays.

Nous l’avons dit et écrit dés 2002, il faut moins de fonctionnaires, mieux rémunérés et concernés par la performance.

C’est en cela que tout est lié, car le cumul des mandats est le verrou qui bloque la réforme de l’ETAT et de son organisation administrative territoriale.

A ce niveau l’E.S.S. est digne d’intérêt, si l’on exclu de sa gouvernance les infiltrations politico-syndicales qui freinent la performance du salariat impliqué et concerné au premier chef.

Si chacun comprend cela l’E.S.S. a de l’avenir, car c’est là que l’on s’efforce de concevoir et de produire pour le plus grand nombre, sans méconnaître l’intérêt collectif, mais plus restreint des salariés-acteurs.

L’E.S.S. bien gérée dégage de la performance et peut ainsi rémunérer dans des limites décentes et attractives le capital investi. Dans le même temps, elle offre aux salarié-animateurs, un salaire convenable augmenté d’une participation active à l’aventure et à l’offre de produit ou service fini.

L’E.S.S., forte d’une réelle capacité financière, peut engager des missions sociétales et accompagner la création de nouvelles raisons sociales.

Comme nous l’avons préconisé, en 2003, un capital développement alimenté par l’ESS est sans doute plus fiable que celui mis a disposition par des fonds internationaux anonymes.

C’est notre second objectif ;

Qu’enfin tout cela ne peut se mettre en œuvre qu’avec la conviction que la conscience de la terre, érigée en loi fondamentale, doit être la référence obligée à toute initiative collective ou individuelle .

Là encore au même titre que pour l’E.S.S., il faut sortir du stéréotype du trublion qui brouille l’image de l’écologie.

J’ai, en ce domaine et de longue date une modeste expérience. L’écologie économique n’est pas un leurre. Elle a un vrai socle, et compte des hommes comme H JONAS, père de la précaution ou J.DUBOIN théoricien de l’économie distributive.

Là encore tout ce tient, car pour nous cette croissance éco-compatible se fera à partir de 2 pôles pertinents, associés à un ETAT STRATEGE.

Cet ETAT STRATEGE, doit, à partir d’une planification ambitieuse fixer les objectifs à atteindre aux pans et branches de notre économie, à partir d’une géostratégie régionale.

La REGION est donc pour nous le partenaire territorial adéquat en proximité. C’est en cela qu’avec Christian BLANC nous avons cru a la démarche « CLUSTERS » très éloignée de son avatar bureaucratique a la française, le pôle de compétitivité.


Le second partenaire c’est l’EUROPE, sans la quelle rien de crédible ne peut être envisagé en matière d’écologie économique. Cette Europe animée par le couple FRANCO-ALLEMAND constitue un vrai marché à taille critique crédible, pour autoriser une dose de vrai protectionnisme à l’américaine.

Nous pensons sincèrement qu’il y aurait place en Europe et en France en particulier, pour un commerce équitable dédié à notre agriculture et à notre artisanat, générateurs d’emplois ancrés et comme tels non délocalisables.

Voilà en quelques mots ce pour quoi je me suis investi en 2002 et pourquoi avec d’autres dés le 18 juin prochain, nous entendons consacrer temps et énergies pour mettre en musique et former l’équipe qui portera cette vision.

Merci de votre lecture critique et constructive.


Richard HASSELMANN

Sources
Wikipedia
Universalis
Paris Développement

Libellés : , ,

posted by Providentielle 2007, 10:08

6 Comments:

Messieurs BELLIER,HASSELMANN et VIRAT,
Juste un petit mot comme cela en passant,votre ami C BLANC a été réelu au 1er tour avec 50,8% des suffrages;
Vous voyez qu'il a fait le bon choix.
Il n'aura pas d'excuses pour mener a bien son (votre projet) dans les mois qui viennent, et vous resterez sur le bord du chemin!
commented by Anonymous Y78., 11 juin 2007 à 14:21  
@Y78,

Nous félicitons Christian BLANC pour son élection mais nous demandons quel est la part de concessions (dette, cumul des mandats, régionalisation, clusters, ..) qu'il aura été obligé de faire pour obtenir le soutien de l'UMP.

Pour "rester au bord du chemin" comme vous l'indiquez, il aurait fallut que nous croyions que la politique est le seul chemin pour faire avancer la société française.

La liberté de parole et d'action dont disposent tous les acteurs de Providentielle leur permettra de proposer et de mettre en place des réformes et des actions que ne permettent pas le carcan d'un parti ou un groupement de parti politique.

Notre ambition est ailleurs. Nous préfèrerons toujours les actions de terrain à la poursuite d'une carrière (fut-elle nationale)
commented by Anonymous Providentielle 2007, 11 juin 2007 à 15:22  
@y78
"Rester sur le bord du chemin"... Quelle drôle d'expression tout de même. Ca veut dire quoi ? Qu'il faut tout faire pour rejoindre le chemin ? Renier tout ce que l'on est pour être élu ? Excusez-moi mais toutes ces histoires commencent à me fatiguer. Les élus qui ont trahi leur camp ou leurs idées ne peuvent pas être de bons élus. On leur demande d'avoir des convictions à nos élus. Pas de jouer les girouettes. La politique ne devrait pas être un métier qu'on puisse exercer toute sa vie. On voit ce que ça donne. Ce qui m'inquiète le plus c'est que les citoyens finalement admettent les trahisons ou les revirements de nos Hommes politiques. "Il a bien fait puisqu'il est aujourd'hui élu ! ". Pfff... Quel désenchantement. Une belle société désenchantée que la notre, ça fait froid dans le dos.
@ Nicolas,

Pas mieux.

@y78,

Votre réaction puérile et vos plans sur la comète Blanc montrent bien que décidemment rien n'a changé dans le monde politique français.

Des réactions comme les votres nous prouvent bien que c'est au travers d' initiatives citoyennes et socialement économiques que la France avancera.

Je préfère vous laisser à votre béatitude, elle semble bien vous aller
commented by Anonymous Stephane N, 12 juin 2007 à 10:11  
J’arrive pour la première fois sur ce blog dont je viens d’entendre parler dans ma circonscription du CALVADOS

J’espère que vous ne ferez pas la même erreur qu’en 2002, où j’ai cru comprendre que vous vous étiez confiant en Christian BLANC et que vous êtes resté dans son ombre.

NE VOUS INQUIETEZ PAS POUR LUI… Je viens de lire qu’il avait été confortablement réélu, mais sur de nombreux points votre voix ne peut être la sienne

Je pense au cumul de mandats qu’avec ses amis de l U.M.P., il foule au pied sans vergogne
commented by Anonymous JB JOURDAIN, 12 juin 2007 à 17:28  
Bonjour à tous,

Bien que ce blog ne censure aucune expression, nous souhaitons rappeler aux internautes que Providentielle n'est pas lieu destiné à fustiger tel ou tel. Chacun est libre de ses choix.

En forme de "piqure de rappel" amicale, nous suggérons à nos amis commentateurs de relire nos deux textes fondateurs :

Pourquoi Providentielle 2007 ?

Rendre les citoyens acteurs de leur destin.

Cordialement
commented by Anonymous Le Webmaster, 12 juin 2007 à 19:03  

Add a comment