<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Constitution or not constitution ?

mercredi 16 mai 2007

A la suite de l'allocution d'adieu du Président sortant, et en ce jour de passation de pouvoirs, prenons le temps de comprendre l'ex-président élu.

un pur bonheur, pour qui a lu avec attention le programme proposé aux français.

Que voit-on ?

De fait un abandon de ce qui est la clé de voûte de la Vme République. La non implication du chef de l'état, dans la conduite des affaires du pays au jour le jour

Le président élu, choisit ses ministres, qui seront donc nommés sur proposition du Président, et probablement accepté par un Premier Ministre, qui passe du rôle constitutionnel de fusible, a celui plus confortable de chef de classe.

Danger me direz-vous ? Car, en cas de rébellion parlementaire le Président est en première ligne !!!

Que nenni, pour 2 raisons

En premier lieu, tous les élus sous le label majorité présidentielle, auront signé un pacte liant. Ne jamais voter la censure, voter tous les budgets de la législature et plus si affinités

En second lieu, le parti de l'ex président élu est décapité est confié à une collégialité, pour le lecteur un peu versé en histoire, je renvois à ces montages connus de la Rome Antique, ou de notre bon Napoléon pour éviter d'autres comparaisons moins glorieuses.

Un mot enfin, sur la consultation amicale et préalable avec les partenaires sociaux car cela participe de la même logique. Que dire du cheminot cégétiste et de son pendant l'éducateur de la CFDT dont les commentaires confiants laissaient rêveur à la sortie de l'entrevue.

Les deux savent pertinemment qu'ils vont retrouver la méthode FILLON celle-là même qui avait consacré la fin de l'unité syndicale. C'était en Mai 2003. Depuis cette époque, le syndicalisme français s'enlise dans un antagonisme stériel. Il va falloir revoir le label "partenaires sociaux" de toute urgence.

Face à l'appareil qui s'installe et qui met les verrous adéquats pour que les parlementaires laissent leurs convictions aux vestaires, il serait prudent d'avoir des partenaires sociaux libres crédibles et vraiment représentatifs. C'est un des aspects premiers d'une démocartie innovante à construire.


Richard HASSELMANN

Sources
7 sur 7

Libellés : , , ,

posted by Providentielle 2007, 19:19

8 Comments:

Bonsoir M.Hasselmann,

On vous sent un peu amer. J'espère que cette amertume ne vous empêchera pas de nous faire les propositions que vous nous avez promis sur plusieurs de vos articles.

Il est vrai que des vainqueurs de la présidentielle à l'opposition en passant par ceux qui se cherchent une place, il est grand temps de mobiliser les citoyens autour d'un projet fédérateur pour l'avenir.

J'espère que Providentielle sera celui-ci

Cordialement
commented by Anonymous Philippe, 16 mai 2007 à 19:57  
Comment redéfinir la notion de partenaires sociaux alors que l'obligation syndicale ne s'applique qu'aux entreprises de + de 50 salariés et que la CGPME menace de mettre la France a feu et à sang si on lui impose cette obligation ?

N'avez vous pas peur en cas de réforme que se recréé des syndicats maison comme la CFT cjez PSA ?

A vous lire
commented by Anonymous Raymond, 16 mai 2007 à 20:10  
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
commented by Blogger Suzanne, 20 mai 2007 à 10:59  
Bonjour,

En commentant ailleurs, une question m'est venue à l'esprit (Excusez moi si ce n'est pas précisément le lieu pour la poser).

Providentielle a-t-elle (il?) finalement une autre vocation que d'être une agence de notation politique ?
Je comprends tout à fait que vous ne souhaitiez pas donner un blanc-seing au nouveau mouvement démocrate et à son chef. Je pense même qu'il prête allègrement le flanc à la critique ... c'est un avis tout personnel:)
Mais, cependant, comptez-vous aller au-delà de ce rôle de commentateurs vigilants ?
N'y voyez là aucune malice, au contraire, je trouve l'idée agence de notation "politique" assez intéressante, sur le modéle des agences de notation sociale, Vigeo par exemple, fondée par Nicole Notat.
commented by Blogger Suzanne, 20 mai 2007 à 11:01  
@Philippe,
Pardonnez moi si j'ai laissé l'impression d'une quelconque amertume.
En fait il s'agit plutôt d'une réaction sur un constat.
Depuis 2002, au sein d'ENERGIE DEMOCRATE, nous avons pointé les blocages de notre fonctionnement démocratique. Le cumul des mandats et l'attachement vivrier a ceux-ci nous sont apparus d'emblée comme les premiers verrous a tirer.les faits nous donnent raison, et le président de la République a vite compris que l'assurance donnée aux gens en place serait un gage pour l'avenir.Il reste qu'il va être ardu de faire cohabiter longtemps autant de crocodiles dans le même marigot, mais sait-on jamais.
Pour notre part nous pensons que le temps consacré au collectif, répond d'abord et avant tout a une envie personnelle.Il n'est dés lors aucun merci a attendre, au contraire l'élu devrait remercier le citoyen de lui permettre d'assouvir un temps, sa soif de reconnaissance.il devrait aussi savoir laisser ensuite, place à d'autres mus par les mêmes envies.
Voilà pour l'intime, reste que le mandat n'est pas une thérapie pour "ego", il faut donc outre l'envie, la conviction et la vision fortement ancrées. C'est cela que nous allons rechercher.
commented by Anonymous HASSELMANN, 22 mai 2007 à 21:36  
@Raymond
Vous mettez l'accent sur un aspect particulier, celui du seuil des 50 salariés qui exclut un trés grand nombre des droits élémentaires, et conduit bon nombre d'entreprises a des contorssions pour ne pas tomber dans les contraintes du + de 50!
Nous avons préconisé l'abandon pur et simple de cette régle, assortie d'une simplification administrative de la gestion des Comités d'entreprise, CHSCT etc.
La CGPME rechigne face aux tracasseries administratives, plus que devant la transparence de gestion sociale.
S'agissant des syndicats maison, dans notre esprit ils n'ont aucune vocation a servir d'ersatz. Une liste de syndicats officiels seraient dréssées, à la suite des élections, par branche.

@Suzanne
Oui, nous pourrions nous cantonner dans le rôle décrit, car nous avons désormais rassemblé assez d'expertises pour le faire, mais la stature "platonicienne" est vite frustrante. Nous allons donc sauter le pas, dés l'issue des législatives et la mise en oeuvre des premières mesures gouvernementales.Vous verrez que dans les jours qui viennent, le citoyen aura d'autres surprises, quant aux alliances, ralliements, missions confiées et acceptées, ou "clash" orchestré.
commented by Anonymous HASSELMANN, 22 mai 2007 à 21:50  
M. HASSELMANN,

Excusez moi mais il me semble que Energie democrate est un (bon?) lointain souvenir, que l UMP a gagne la presidentielle aidee en cela par un certain M. BLANC.

Alors que proposez vous clairement.

S engager dans une voie reformiste oui, mais laquelle ? et commet Providentielle nous rassemble t il et quand ?

Merci

Philippe
commented by Anonymous Philippe, 23 mai 2007 à 18:10  
A propos de M. BLANC, on dirait bien qu'apporter ses propres troupes à Nicolas SARKOZY ne lui aura valut aucune prébende.

Je vais finir par croire qu'il existe une justice sur cette terre.
commented by Anonymous Simon, 31 mai 2007 à 18:55  

Add a comment