<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Evitons un nouveau 21 avril le 22 avril !

mardi 17 avril 2007

Nos lecteurs le confirmeront, nous n’avons jamais dévié de notre approche depuis le lancement de notre blog en ce qui concerne les modifications à apporter à notre démocratie pour lui donner un nouveau souffle.

Nous publions ici avec l’aimable autorisation expresse de l’auteur : Christophe LEROY, quelques extraits d’un article qu’il a publié le 14 septembre dernier, dans Les ECHOS sous le titre « Eviter un nouveau 21 Avril ? Pas de bricolage ».

Cet article s’inscrivait dans l’actualité des parrainages ou de la modification du mode de scrutin, mais la majeure partie du raisonnement et des constats, sont d’une brûlante actualité, et confortent l’analyse que PROVIDENTIELLE 2007, à la suite d’ENERGIES DEMOCRATES conduit depuis plusieurs années.

Qu’on en juge !

« ….Si l’on veut justement éviter que l’histoire se répète, il semble légitime que le jeu démocratique œuvre en faisant confiance au jugement du peuple sur les politiques menées et à venir »

Plus loin :

« …..Le risque d’éparpillement des électeurs au premier tour est du à des problèmes politiques de fond et non a un problème de « garde fou » démocratique. »

Ou encore :

« …le courage est maintenant dans le choix politique de la volte face et non dans des barricades juridiques .Que les hommes des grands partis de gauche ou de droite aient bien conscience qu’ils laissent un très large champ aux partis les plus extrémistes.

Ce champ est celui qui consiste pour l’essentiel à proposer des solutions tranchantes pour résoudre le problème de l’emploi, de la désindustrialisation, du surendettement de l’Etat, de l’éducation, de l’immigration et de notre place dans une Europe à la dérive »

Nous conseillons à nos lecteurs de lire l’article complet à l’adresse disponible sur http://www.lesechos.fr/info/analyses/4470543.htm, et terminerons notre billet par un passage que nous signons également des 2 mains :

« …le courage politique est sûrement maintenant dans l’exposé de programmes qui bénéficient de la présomption d’impopularité, tout simplement parce que le peuple s’il n’est pas un technicien du droit ou de l’économie, a quand même assez d’intuition pour se forger un jugement. Ainsi, des solutions économiques drastiques pourront être acceptées si elles sont clairement exposées par des démocrates convaincus…. »

Peut-on mieux dire, cela nous renvoie, à nous-mêmes, et au précèdent billet, sur l’intuition de ce qui est « in fine » bon, même si c’est dur a entendre.

Ce courage politique sera celui d’une équipe nouvelle, qui sera là dés le mois de juin, pour faire et non pour durer !

Providentielle 2007

Libellés : , , , ,

posted by Providentielle 2007, 10:39

8 Comments:

« …le courage politique est sûrement maintenant dans l’exposé de programmes qui bénéficient de la présomption d’impopularité, tout simplement parce que le peuple s’il n’est pas un technicien du droit ou de l’économie, a quand même assez d’intuition pour se forger un jugement. Ainsi, des solutions économiques drastiques pourront être acceptées si elles sont clairement exposées par des démocrates convaincus…. »

A al condition expresse que cela ne concerne pas seulement les salariés !!!!
commented by Anonymous Anonyme, 17 avril 2007 à 19:19  
Nous plaidons depuis 5 ans pour le vrai courage, celui de la vérité, car nous croyons que le citoyen est capable de l'entendre.
A 3 jours du 22 avril, on reste dans le flou, dans la posture.
Car au delà de l'électeur, c'est le clientelisme politique qu'on ose pas affronter. Il faut- avoir aussi le courage de dire, aux élus historiques, c'est fini, on passe à autre chose, a de l'expertise, a un simple temps consacré à une mission, il n'y a plus à attendre de l'engagement politique une rente de situation!!
Il faut savoir rompre les amarres avec les partis, si cela n'est pas fait ici et maintenant, cela se fera trés vite aprés et dans d'autres conditions!
commented by Anonymous HASSELMANN, 18 avril 2007 à 09:09  
En fait, vous proposez une austérité générale qui exclut les entreprises et les rentiers du capital.

Faire payer l'addition à des gens dont les 2/3 ne gagnent pas 2000 € par mois est assez cocasse.

Allez jusqu'au bout de votre raisonnement et expliquez clairement aux français qu'il vaut mieux supprimer des postes de fonctionnaires (payés 1200 à 1500 €/mois) que de réguler le flux de capitaux.

Expliquez également que ces emplois supprimés ne créeront aucun emploi de substitution dans le secteur marchand.

Vous avez a plusieurs reprises appelé de vos voeux un retour aux simples fonctions régaliennes de l'état.

Dans ce cas, comment envisagez vous d'avoir la moindre influence sur l'économie française ? européenne ?

Laisserez-vous les entreprises contracter librement avec les salariés alors que seuls 8% sont syndiqués ?

Constaterez vous systématiquement avec fatalisme chaque fermeture d'entreprise en conseillant aux salariés de s'orienter vers des emplois où le salaire n'atteind même pas 500 €/mois ?

Enfin, vous écrivez : "Il faut savoir rompre les amarres avec les partis, si cela n'est pas fait ici et maintenant, cela se fera trés vite aprés et dans d'autres conditions!"

Devons nous en conclure que vous incarnez la relève ?

Tous les pays qui ont fait le choix de la séparation entre politique et économie connaissent des taux d'abstention d'au moins 50% aux élections.

Si c'est votre vision du débat démocratique, c'est un peu court !!!
commented by Anonymous République, 18 avril 2007 à 10:49  
M. HASSELMANN

je suis ce blog depuis son origine pour CONSTATER que vous êtes sans doute plus proche que vous semblez le dire du candidat BAYROU.

La mère des réformes, c'est vous !
L'électrochoc, c'est vous !
La labellisation des candidats pour un contrat de législature, c'est vous, chez Energie Démocrate en Décembre 2005

Si vous avez RAISON, nous aurons peut être et enfin, la VRAIE FIN du CUMUL DES MANDATS !

La CIVETTE
commented by Anonymous Anonyme, 18 avril 2007 à 17:09  
C'est certain que le la fin du cumul des mandats va fournir un emploi correct aux quelques 4 000 000 de chômeurs et précaires !!!
commented by Anonymous Anonyme, 18 avril 2007 à 17:48  
M. HASSELMANN,

Si jamais le résultat des urnes était conforme aux sondages à savoir ROYAL contre SARKOZY quel serait la position de PROVIDENTIELLE 2007 ?
commented by Anonymous Olivier P, 18 avril 2007 à 17:51  
@REPUBLIQUE
Votre raccourci est un "peu court", mais je sens qu'il vous arrange, car le fait de plaider pour une prise de conscience ne débouche pas toujours sur l'austérité, et si effort il faut je ne vois pas en quoi, les entreprises et les rentiers en seraient exclus, bien au contraire!
Nous pensons en effet que le travail, est la valeur absolue, et le rendement du capital doit être tenu dans des limites décentes. Sur ce point précis, nous avons même apprécié l'audace de...J BOVE, qui préconise un rendement cantonné à 6% l'an maximum, en rémunération des capitaux investis.
Comme quoi, dés l'instant ou, comme c'est notre cas nous n'avons aucun dogme ou a priori, nous sommes en capacité d'explorer toutes les pistes.
S'agissant des fonctionnaires et des syndicats, désolé mais là encore nous ne cherchons pas de boucs émissaires.
Chaque salarié, titulaire d'un contrat de travail ( et nous plaidons pour un contrat unique en CDI, avec droits évoluant avec l'ancienneté)doit obligatoirement adhérer à un syndicat, représentatif, soit au niveau de la branche, soit sur des critéres géographiques.Les fonctionnaires seront redéployés là ou ils sont utiles au plus grand nombre.L'emploi public n'est pas là pour gommer le chomage, ou pour faire du clientélisme politique, mais pour tisser du lien social.
Quant à savoir si nous sommes la reléve, nous verrons aprés le 6 mai et les autres consultations.
@Civette
Merci de votre perspicacité, vous semblez effectivement bien suivre nos écrits.
cela dit nous n'avons aucune "vanité d'auteur" et il serait outrecuidant de penser, qu'un staff comme celui de F BAYROU a besoin des artisans que nous sommes.
Nous signons toutefois des 2 mains sur nos fondamentaux, et il suffit de nous lire, ou de nous écouter, pour recueillir par çi, par là quelques idées , mots ou axes de nature a faire la différence.
Nous verrons cela le 22 avril au soir!
commented by Anonymous HASSELMANN, 18 avril 2007 à 17:56  
@Olivier,
Nous ne voyons pas un "sort des urnes" aussi classique, qui traduirait le formidable retard de notre pays en terme de maturité politique.Un duel UMP/PS au second tour c'est , quelle que soit l'issue du 6 Mai, une France "hémyplégique".Nous avons instillé l'idée de chercher l'exemple dans la forme alternative de l'entreprise, illustrée par les remarquables réussites de l'économie sociale et solidaire. creuset ou cohabitent des sensibilités différentes, tendues vers un idéal et un but commun. Ce doit être possible pour l'entreprise France.
Cela dit, et sans qu'il soit question de botter en touche, notre choix sera guidé par nos valeurs éthiques et solidaires, mais surtout, par la position des 2 derniers candidats en piste, par rapport à nos "prérequis fondamentaux" .Nous y reviendrons.
commented by Anonymous HASSELMANN, 19 avril 2007 à 07:46  

Add a comment