<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Comportement et indecision

lundi 16 avril 2007

J'écoutais hier sur FRANCE INTER, une jeune lycéenne qui faisait état de son trouble, au moment de voter pour la première fois;

Passionnée par la politique, elle disait avoir des réticences à dire son vrai choix, de peur de ne pas respecter le matraquage de la "télécratie" et des sondages, pour un vote utile dés le premier tour.

Cette forme d'indécision mérite qu'on y revienne, a 7 jours du 22 avril, car elle doit tarauder bon nombre de citoyens.

C'est l'ambition de PROVIDENTIELLE2007, laisser le lecteur internaute, face à lui-même, selon la méthode dite du comportemental.

Nous-nous efforçons de dire en âme et conscience, ce qui paraît indispensable pour une démocratie de confiance: La fin du cumul des mandats, mais nous laissons le visiteur face à ce qu'il croit bon pour lui.

C'est a ce niveau qu'émerge l'indécision, entre la préférence et le choix. Il s'agit là d'une vraie théorie, qui porte sur l'indécision idée intuitive (Morgenstern 1940).

L'électeur est indécis entre sa préférence comportementale qui induit ses comportements de choix et sa préférence éthique, qui commande ses goûts.

Cette indécision conduit a reporter son choix jusqu'au dernier moment : l'isoloir. Elle explique l'importance des indécis révélée par les sondages et le piment de cette élection.

Fasse que l'éthique l'emporte et que le 22 avril au soir, nous soyons sur la voie d'une vraie refondation démocratique

Richard HASSELMANN

Libellés : , , ,

posted by Providentielle 2007, 09:59

4 Comments:

A la lecture de votre dernier article, je vous informer que je suis inquiète et même très inquiète devant tous ces indécis qui ne savent pas ce qu’ils doivent faire le 22 avril prochain.

Je passe sur les votes de contestation, qui vont se porter pour un candidat dont ils ne partagent pas les idées, uniquement pour démontrer leur mécontentement sur un point précis : le chômage, la Taxe professionnelle, les RMIstes… sans ce rendre compte que ce comportement est suicidaire et qu’il peut amener à se retrouver le 6 mai prochain, face à une situation identique à celle que nous avons connu. Identique non, PIRE, car nous risquons de nous retrouver face à un non choix. Ce sera le bâton ou le bâton….

J’attire particulièrement votre attention sur ces indécis qui pensent pouvoir se faire aider en remplissant le QUIZZ que leur proposent certains journaux sur le WEB. Il ne s’agit en aucun cas de question fondamentale, mais uniquement de grands principes, de beaux principes, de généreux principes, mais qui ne pourront jamais aboutir, car non soutenus par des recherches de réalisations concrètes.

Et c’est ainsi que vous vous retrouvez être proche des extrêmes ou de candidats utopiques….


Le temps où les médias nous empêcheront d’avoir notre propre ressenti et nous imprimeront directement le bulletin de vote est-il si loin ?



A. SEACH
commented by Anonymous Anonyme, 16 avril 2007 à 13:26  
Il reste 3 jours et 30% d'indécis, sur 44 millions d'électeurs, cela pése.Si l'on admet que l'abstention reviendra à des niveaux de l'ordre de 18%, il y a environ 5 millions de français, dont les jeunes primo-inscrits qui sont en attente de palpable.
Ils veulent qu'on leur donne 'envie", et confiance dans une démocratie revisitée.
Le choc sera l'annonce par un candidat, du vote en première loi de la future législature, de la loi organique, que nous avons rédigé et portant suppression du cumul des mandats pour les députés.
Celui ou celle qui aura ce courage montrera qu'il a vraiment rompu les amarres, car cette promesse, sera réalisable avec une équipe de députés "labellisée" Président, et engagée sur ce préalable.
commented by Anonymous Hasselmann, 18 avril 2007 à 09:17  
Bonjour à toutes et à tous,

A défaut d'être un rédacteur "assermenté", j'utilise ce billet pour vous faire part d'une de mes inquiétudes.

Vous parlez d'indécis, de votes de contestation etc., je dis moi que le vote de la moindre répugnance était, est et sera toujours d'actualité.
On pourrait débattre indéfiniment de toutes ces questions, d'autres le font d'une main de maitre sur ce blogg (un coup de chapeau à M. COUDRIER du Japon ?).
Je lis et suis Providentielle depuis le début, j'aime le ton, les réflexions, les idées et en approuve le principe. Il me manque néanmoins quelque chose.
Vous ne vous apparentez pas à un parti, à un candidat quoique puisse en dire certains anonymes. Fort bien.
Mais vous ne tirez pas non plus de sonnettes d'alarme, pas plus que vous informez sur les dangers incarnés par telle ou telle personne.

Comment voulez-vous sensibiliser les indécis, les versatiles et autres "perdu(e)s" de l'électorat ?

Parler de réformes, de principes régaliens, de choix de vie, de comportements, tout cela est bel et bon. Je ne vois aucune réflexion sur les dangers d'un vote SEGO ou SARKO ou BAYROU, et je me mets à la place de cette lycéenne passionnée qui, si elle entend des idées qui fusent tous azimuts, ne trouve pas d'infos ciblées qui l'aideront non pas à faire un choix mais à écarter certaines possibilités.

Un exemple de ce que j'aimerais trouver ici comme ailleurs.

Le candidat SARKOZY déclarait très récemment : "...n'en déplaise à certains, je cite comme référence De Gaulle, permettez moi de rajouter Jean-Paul II..."
Et alors me direz-vous ?

Le manque d'information et donc de réaction est là, froid, glacial et dangereux.

Que cet homme, candidat à l'élection présidentielle de la France, qui n'a jamais réussi qu'à avoir sa 4ème année de droit, que j'ai pratiqué lorsqu'il était maire de Neuilly, à la triste époque de l'ère Balkany/Pasqua, que cet homme qui est sur le devant de la scène cite ces deux personnages me navre et m'affole.

Pourquoi ?
Permettez moi de vous rafraichir la mémoire voire au pire de vous informer :
Fin de la 2ème guerre mondiale, se crée un mouvement la "World Anti-communiste League - WACL", regroupement d'acteurs des réseaux intégristes catholiques avec les cadres européens du pouvoir nazi. On y retrouve des Truman, des Eisenhower, des Reagan, des Thatcher ...et un certain Antoine PINAY ! Le père du nouveau franc, ancien président du Conseil, était l'un des penseurs de la stratégie anti-communiste en France. Membre influent de la WACL, il participe à la création d'une association régie par la loi de 1901, l'Union pour la Liberté. Cette association, véritable poupée russe regroupe 17 autres associations que je ne liste pas ici sauf une, en lien direct avec mon propos.
L'une des 4 associations de tête est l'UNI. L'union nationale inter-universitaire fondée en 1968 par le SAC (Service d'action civique) qui n'était rien d'autre que la police politique de De Gaulle, dissoute d'ailleurs par commission d'enquête parlementaire en 1981..., l'UNI donc qui voit ses rangs grossis par les membres de la défunte SAC et qui au jour d'aujourd'hui, est toujours une structure très active au sein de l'UMP !!!

Sarkozy cite De Gaulle et Jean Paul II... le lien ? La WACL est une branche plus que sympathisante de l'OPUS DEI qui ne s'est jamais mieux portée et qui a prospérée sous l'aire et avec l'aide de Jean-Paul II, qui n'était pas le symphatique Pape que l'on dit, loin de là

Alors je dis attention danger ! Nicolas Sarkozy n'est pas tout à fait ce qu'il véhicule. Il est même très proche d'un autre nain de l'histoire, qui a commencé non pas maire mais caporal en 1936 ...

C'est aussi cela que les électeurs indécis doivent pouvoir lire et apprendre.
Il y a un temps pour les grandes idées et un temps pour informer.

Et si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire les écrits de Bruno Fouchereau, journaliste d'investigation reconnu.

Julien COUSIN
commented by Anonymous Anonyme, 19 avril 2007 à 10:52  
@Cousin,
On sent trés bien que le premier poteau d'arrivée est proche et les commentaires s'aiguisent.
Votre rappel historique est digne d'interêt, mais il faut faire confiance au bon sens populaire.
dans le secret de l'isoloire. vous nous reprochez de ne pas assez informer, c'est sans doute vrai, car nous nous efforçons de livrer des mots , des constats bruts, laissant a nos sympathisants, et réseaux le soin de se les approprier. Quand un candidat cite De Gaulle ou JP II, nous pensons qu'il se dessert lui-même, car l'électeur n'a pas la mémoire courte et soyez sur que cette ficelle est vraiment trop grosse, qu'elle en devient indigeste comme certaines couleuvres!
commented by Anonymous HASSELMANN, 19 avril 2007 à 13:06  

Add a comment