<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Dialogue de sourds

vendredi 7 septembre 2007

Dès sa mise en ligne, Providentielle, s’est attaché à insister, sur la crise de la représentativité, qui paralyse notre démocratie.

C’est le sens de notre action pour instaurer, la fin du cumul de certains mandats, le non renouvelement après 2 mandats successifs, un statut de l’élu, et autres aménagements.

Cette crise de la représentativité, accentuée par une information captive et des médias asservis, trouve également une belle illustration au niveau du syndicalisme français.

Cela est d’une brûlante actualité, avec l’ouverture Vendredi des premières rencontres, liées à l’emploi

Le pouvoir politique, va discuter avec des gens qui ne représentent rien, qui n’ont aucune légitimité, et qui de surcroît, sont parfaitement incapables, a de rares exceptions, de tenir le dialogue avec les technocrates des cabinets ministériels.

Cette faiblesse héritée de la loi (1950), est dénoncée par tous ceux qui appellent de leurs vœux, un syndicalisme, obligatoire, financé par les seules cotisations des salariés et regroupé, en 3 centrales, au grand maximum.

Nous avons les éléments, pour bâtir une nouvelle représentation syndicale. Le rapport CHERTIER , sur la modernisation du dialogue social, a dressé un cadre, que le rapport HADAS-LEBEL a rempli avec beaucoup de discernement.

A quoi servent les élections prud’homales, si de leurs résultats ne naît pas une nouvelle liste des syndicats, dits représentatifs ?

Nous allons suivre cela de très prés, mais simplement « pour rire », nous vous livrons les critères actuels qui font qu’un syndicat est représentatif ou pas :

Les effectifs encartés (Chiffres sujets à caution)

Le niveau des cotisations encaissées (Là encore difficile a vérifier)

Ll’indépendance (Par rapport à qui ?)

L’ancienneté (Beau label de modernité)

L’expérience (de quoi, des grèves ?) et, cerise sur le gâteau,

L’attitude patriotique pendant l’occupation !!!

Voilà pour les critères légaux, le juge y a ajouté, l’activité visible et l’audience reconnue. Cela équivaut à une incitation à l’activisme gratuit et aux vociférations dans la rue. Je laisse aux lecteurs de ce billet le soin de commenter et de réfléchir.

Certains critères sont folkloriques, d’autres prêtent a toutes les manipulations, le restant incite à gesticuler et à faire de la surenchère ou de l’extrémisme.

Nous allons nous attacher à produire une réflexion novatrice sur cet aspect.

Sources et copyrights
Le Sénat
La Documentation française
Vie publique
Service Public
AFP

Richard HASSELMANN

Libellés : , ,

posted by Providentielle 2007, 10:55

7 Comments:

Monsieur HASSEMANN,

Autant je vous trouve habituellement inspiré, autant je trouve votre dernier article légèrement nauséeux.

Votre détestation affirmée des syndicats de salariés est surprenante et peu constructive.

En quoi êtes vous représentatif vous même pour décider de qui et comment ?

En quoi les organisations d'employeurs sont-elles plus représentatives puisqu'elles ne regroupent que 20 à 25 % des entreprises françaises ?

Elles semblent pourtant être de "blanches colombes" à vos yeux puisque vous leur donner par votre silence un parfait blanc-seing.

Reprenez vous !!!
commented by Anonymous Marc B, 7 septembre 2007 à 11:20  
@marc B,
merci de ce commentaire, qui montre a ceux qui passent sur ce blog et a ceux qui vont participer à la formalisation de notre collectif citoyen combien, la nature humaine manque d'objectivité;
Je suis inspiré quand j'évoque des sujets qui vous tiennent à coeur, en les traitants dans un sens qui vous agrée. Je suis "nauséeux", même légérement, quand j'aborde une question essentielle, d'une manière qui dérange votre sensibilité et probablement, une partie de votre vécu;
Ou avez vous vu que je donne plus de poids aux syndicats d'employeurs? Ou avez vous vu que je déteste les syndicats slariés?
Au contraire, pour les avoirs pratiqué pendant de longues heures, dans des négociations de branches, pour avoir dirigé des entreprise avec des CE trés marqués syndicalement , je pense qu'il faut aidé les salariés a avoir des représentants forts, qui ne cherchent pas dans le mandat syndical, une oasis protectrice.J'ai enfin vu à l'oeuvre, le syndicalisme de la fonction publique, celui qui siége dans les commissions paritaires, celui qui contre toute évidence, préfére donner la priorité dans une liste d'avancement au fonctionnaire syndiqué ,par rapport a un autre agent, autrement plus méritant!
Voyez je n'ai pas a me reprendre car je crois savoir de quoi je parle, c'est le privilége de celui qui a eu une vie et une carrière variées,passant de la fonction publique, au secteur privé, en exercant a chaque étape des fonctions de responsabilités.S'agissant enfin des syndicats d'employeurs, les érrements sont d'une autre nature, mais ils ne sont pas à négliger pour autant!
commented by Anonymous HASSELMANN, 8 septembre 2007 à 16:05  
mon petit tour sur votre blog, m'améne a penser sans l'outrance de MarcB que vous êtes un peu dur pour ces malheureux syndicalistes.
Ils sont respectables car ils s'engagent pour les autres et les avançées profitent a tous, même à ceux qui sont planqués!
commented by Anonymous VERGES, 9 septembre 2007 à 14:13  
Bonjour à tous,

Il semble y avoir consensus pour dire que le syndicalisme est une chose très importante pour le bien-être des salariés et la bonne marche de l'entreprise. Les patrons intelligents reconnaissent eux-mêmes qu'ils ont besoin des syndicats. Je connais des entreprises où les patrons et les syndicats se régalent de leurs échanges parfois vifs mais souvent constructifs. A la condition que chacun joue son rôle et uniquement son rôle.

Au plan national :
- Moins de 10% des salariés français sont syndiqués.
- Environ 70% des salariés ne votent pas aux élections prudhommales.

C'est quand même bien qu'il y a un problème. On peut continuer à se raconter que tout va bien pour la représentation syndicale comme pour le reste... Mais c'est pas comme ça qu'on va avancer...
J'ignore qui est MARC B , amis il a du entendre la réaction, trés constructive pour tous, des syndicats, par rapport aux régimes spéciaux de retraite;
hérésie incontestable, lieu de tous les corporatismes frileux, qu'a cela ne tienne, si l'on fait mine d'y toucher le pays sera a feu et a sang!
commented by Anonymous Anonyme, 10 septembre 2007 à 22:29  
Merci a ceux qui réagissent a ce billet, car comme je le pensais, le syndicalisme français va devoir faire preuve de lucidité et montrer sa capacité a voir plus loin que le bout de son nez!
Les Régimes speciaux sont au menu.
Plat indigeste, pour le couple PRESIDENT/PREMIER MINISTRE, mais gros morceau également pour des syndicats, qui vont se trouver agréssés dans leur citadelles.
Attendons de voir comment la CGT en particulier va maneuvrer alors qu'EDF et sa CCAS, et a un degres moindre la SNCF, vont être au coeur du débat.A la louche nous parlons de moins de 2 millions de bénéficiaires, sur un peu plus de 60 millions de français.....car sur ce théme, même nos enfants et petits enfants sont concernés! Cette remise a plat est emblématique, de la necessaire solidarité entre les générations d'une part, et entre les acteurs actuels d'autre part.Elle fait partie de nos réflexions, même si nous aurions souhaité la voir abordée par une équipe neuve, crédible car non usée par les intrigues partisanes et politiciennes;
commented by Anonymous HASSELMANN, 11 septembre 2007 à 21:38  
Mes amis étrangers et en particulier allemands sont toujours stupéfaits de la capacité de mobilisation qu'ont nos syndicats par rapport à leur faible effectif .

Leur capacité de nuisance est inversement proportionnelle à leur représentativité .Un excellent test serait en effet de réduire leurs ressources aux cotisations de leurs adhérents .

Je ne rappellerait que pour mémoire la grève des éboueurs au moment du choix éventuel de Marseille pour l'America's Cup ,la grève des transports avec défilés lors du passage du C.I.O à Paris ,et là ,ce n'est qu'anecdote ,mais ,l'industrie textile alsacienne a été laminée par la CFDT d'E.Maire .Est ce qu'il s'agit là de la défense des salariés ?

Mais ,comment pensez vous agir ,Mr Hasselmann ,nous attendons toujours .

Minerve.
commented by Anonymous Anonyme, 12 septembre 2007 à 22:25  

Add a comment