<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d6771540118839230034\x26blogName\x3dProvidentielle+2007\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://providentielle.blogspot.com/\x26vt\x3d2789231194766799201', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Providentielle 2007

Afin que les citoyens deviennent acteurs de leur destin

Nous voulons un catalyseur !!!

lundi 5 mars 2007

Nous roulons pour la France, pas pour un candidat. Même si nous avons une nette préférence. Nous devons le répéter, pour nous, ce qui compte, c’est que les Français, grâce à l’un des candidats, créent « La Situation Providentielle ».

Providentielle en ce sens qu’elle finisse par unir des valeurs sures de divers horizons pour établir la confiance dont notre pays a besoin pour se réformer. C’est authentiquement plus démocratique par dessus le marché.

Ne pas citer de nom est donc de notre point de vue essentiel. C’est refuser la logique des luttes de clans et d’une certaine forme d’idolâtrie ou de personnalisation du pouvoir.

C’est affirmer notre désir de voir les Français prendre leurs destin en main, le temps d’une législature ou deux, pour réformer la France dans ses fondamentaux après le rétablissement de la confiance indispensable.

Il faut à la fois du « savoir-faire plutôt de droite » et « un humanisme social plutôt de gauche » pour mener à bien des réformes solidaires et efficaces. Que la droite et la gauche retrouvent leur légitimité dans cinq ou dix ans n’est donc pas la question du moment.

Même si la situation providentielle ne garantit pas le succès. Mais avec un homme de clan, aussi providentiel ou génial soit-il, l’immobilisme est probablement garanti. Nous n’avons pas le choix à notre avis.

Voilà pourquoi nous voulons un catalyseur.

Jean-Louis VIRAT

Crédit images
Musée de l'Europe

Libellés : , , ,

posted by Providentielle 2007, 11:30

4 Comments:

Si on ne peut être d'accord qu'avec votre discours, on peut toutefois vous faire des remarques :

Vaut-il mieux préférer l'incantation à l'action ce que vous semblez distiller dans vos articles ?

Si non, présenterez vous des candidats au prochaines législatives ?
commented by Anonymous Franck, 5 mars 2007 à 19:11  
Si, d'une certaine manière, nous ne manquons pas d'audace, ni pour notre Pays d'ambition, nous devons rester modestes sur le plan électoral. Il nous appartient, vous nos sympathisants et nous les initiateurs, de représenter quelque chose pour peser sur les candidats et mieux, même, de les inspirer.
Pour l'action, il est probable que l'on nous retrouvera sur le terrain.
Dans l'immédiat la course à la présidence est partie. Ensuite les législatives arriveront vite. Contribuons, même modestement, à créer cette situation providentielle. L'epoir est possible.
commented by Anonymous Jean-Louis VIRAT, 6 mars 2007 à 07:19  
Je suis assez d'accord sur le fait que la France n'a pas besoin d'un homme de clan.
J'aimerais en revanche que vous m'expliquiez pourquoi, autour de votre catalyseur, dont le nom commence par B, finit par U; avec un A, un Y, un R et un O entre les deux, aucune tête ne monte, n'apparaît ?
Pourquoi les poids lourds "intéressants" qui ont été avec lui à un moment, ne le sont plus aujourd'hui : Robien, Borloo, Santini, Blanc ... Cela ne présage rien de positif en matière de solidarité gouvernementale s'il est au pouvoir.
Croyez-vous vraiment qu'un homme qui dit ne pas avoir adhéré à l'UMP (lui et son parti) pour rester libre, et qui derrière, exclut tous ceux qui bougent un peu trop à son goût et qui ne prennent pas le même position que lui, croyez-vous vraiment qu'il ne sera pas l'homme d'un clan ? Son clan. Celui-ci se réduisant à sa propre personne.

Je crois pourtant comme vous que son positionnement pourrait être intéressant s'il portait une véritable vision de la France à 10-15 ans. Cependant, je ne vois en lui qu'une posture.

Je crois que l'homme est vide, n'est qu'une façade. Et que, comme bien d'autres certes, les actes ne sont pas en accord avec les paroles.
J'ajouterai une chose, déjà écrite sur touvabien, au propos de Gabriel Fouquet.

Par définition, si un grand magma social-libéral se crée au centre, comme le veut Bayrou, ceux qui ne s'y retrouvent pas seront les extrèmes. L'extrème-gauche sera renforcée des mélenchon et tutti quanti+une partie des verts. L'extrème-droite des souverainistes et autres orthodoxes jacobins. Ca fait du monde.

Que s'est-il passé en Autriche?

Le Pen parti, sa redoutable fille sera toujours là, moins outrancière, plus rassembleuse, et sacrément renforcée (si elle arrive à tenir son parti) par le projet Bayrou s'il prend corps.

Vouloir créer le parti du consensus, c'est mettre en danger la démocratie et risquer encore + d'inaction : recherche du consensus / gouvernement qui tombe sur une réforme un tant soit peu importante / reculs / immobilisme / tous aussi nuls / extrèmes renforcés.

Nous n'avons que trop connu cela.
commented by Anonymous Charles, 7 mars 2007 à 19:13  

Add a comment